Bullet journal dans ma vraie vie – partie 1.

J’avais hâte d’écrire cet article pour partager avec vous mon expérience dans l’utilisation de mon bujo. En effet, dans de précédentes publications, j’avais donné mes premières impressions. j’avais lu beaucoup d’articles et vu beaucoup de vidéos aussi. Des pages Pinterest pour m’inspirer, j’en ai à gogo ! 

A l’époque, je trouvais que j’avais du temps pour le faire avec mon bébé et mon congé maternité, en plus de mes autres activités créatives (dont majoritairement la couture). Et vous avez pu constater que je me suis amusée !

Néanmoins, j’avoue que je me posais déjà la question avant même de reprendre le chemin de mon bureau : pourrai-je continuer à utiliser cet outil ? Me sera-t-il d’une réelle utilité dans ma vie professionnelle ? 

Eh bien, le fait d’être revenue au travail m’a ouvert les yeux sur plusieurs points et m’a fait revenir à la réalité. Celle d’une Maman qui a un travail en dehors de la maison (avec les plaisirs et les contraintes liés – car oui, j’aime mon métier et j’ai été contente de retrouver ma casquette d’infirmière). 

Le rêve

En effet, j’ai pu constater que beaucoup de personnes parlent de leur expérience « bujo » mais beaucoup sont des youtubeuses et/ou bloggueuses et/ou influenceuses « professionnelles » (je vais sciemment utiliser le féminin car j’ai vu une majorité de femmes dans ce domaine). Elles offrent une image idéale de cet outil : une organisation optimale pour leurs besoins et un graphisme sensationnel ! (surtout le graphisme ! Mazette que c’est beau !!!) 

Mais, et il ne faut pas l’oublier, beaucoup vivent de ces activités. C’est LEUR travail ! Force est de constater que je suis loin d’avoir le même rythme de vie qu’elles à présent. En général, elles ont un travail à domicile dont la journée est rythmée selon leur organisation. Je ne dis pas qu’elles travaillent moins que moi, très loin de moi cette idée car c’est un métier à part entière qui demande beaucoup de sacrifices et de persévérance ! Je dis juste que nous n’avons pas le même rythme de vie ou les même impératifs, et que les métiers cités ci-dessus ne sont pas ceux que la majorité des gens font…Dans ces conditions, difficile de s’identifier à ce qui est proposé dans tous ces tutoriels de bullet journal.  

– Petite aparté, chapeau bas aux parents qui ont fait du télétravail durant le confinement…Travailler, garder vos enfants, faire l’école à la maison ! Vous avez toute mon admiration ! 

Pour en revenir au sujet initial, je me suis donc rendue compte que je ne suis pas vraiment sur la même planète. En bref, c’est bête à dire, mais j’ai bien fini par me rendre à l’évidence : je ne pouvais exiger de moi de tenir un bujo tel que ceux qui sont souvent présentés sur youtube, twitter et j’en passe. 

Un exemple de page que j'avais eu amplement le temps de faire en novembre 2019.

Ma réalité !

Mon rythme personnel doit s’apparenter à celui de pas mal de monde. Je travaille de 8h à 16h du lundi au vendredi (j’ai tout de même cette grande chance d’être une infirmière qui a un poste de bureau, et de pouvoir bénéficier d’un temps partiel à 80% ou 4 jours semaine depuis début juin). J’ai des réunions, des projets de travail, des déplacements entres plusieurs bâtiments. Je peux m’organiser un peu dans ma journée mais je dois beaucoup faire en fonction des impératifs de mon poste et des attentes de mes supérieurs et collègues. 

Le soir, de retour à la maison, je reprends ma casquette de Maman avec tout ce que cela implique avec les enfants et la maison (les parents qui me lisent sauront de quoi je parle 😉 : le bain, le repas, le rituel du soir, le dodo qui s’éternise encore et encore ! Puis les petits réveils intempestifs quand vraiment c’est une mauvaise soirée…). 

En bref, durant la semaine, une fois les enfants au lit et toutes les tâches ménagères faites de concert avec mon mari, il me reste environ 2h « pour moi » pour faire mes activités (parfois un peu moins si la soirée a vraiment été chaotique ou chargée en choses à faire). Si j’arrive à faire 15 minutes de sport, 1h de couture, un peu de lecture….Je suis ravie ! Tout ça pour dire qu’en tant que Maman, on se doit d’aller à l’essentiel et de parfois « choisir ses batailles ». Ce fut le cas pour mon bujo. 

Mais là est tout l’intérêt du bullet journal et c’est en cela que réside sa force : aucune pression, aucune obligation ! Les seules barrières qui pourraient exister sont celles que nous nous mettons nous-même. Je pense qu’inconsciemment, je m’étais fixé un idéal qui n’était plus d’actualité avec ma réalité, liée à ma reprise du travail. 

Je peux m’inspirer de ce qu’internet m’offre comme modèles, idées. Admirer ce qui est proposé par ces professionnelles pour qui c’est leur métier de créer cela. Mais je dois avant tout faire ce qui me correspond et me convient à moi !

 

Pour savoir où en est rendu mon travail et ma réflexion sur mon bujo, je vous invite à lire le prochain article à ce sujet qui paraitra dans les prochains jours ! (sinon cela aurait fait beaucoup trop de lecture d’un coup. Je préfère garder un peu de suspense 😉 ). 

A très bientôt et surtout prenez soin de vous ! 

 

One thought on “Bullet journal dans ma vraie vie – partie 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Venez me retrouver sur les réseaux sociaux !