Le furoshiki – le tutoriel

Dans cet article, je vous avais présenté le furoshiki ! 

Chose promise, chose due mais avec beaucoup de délai…! Voici donc le tutoriel pour pouvoir faire les vôtre ! 

C’est tellement facile ! Je suis certaine que tout votre entourage aura bientôt le sien et que les prochains cadeaux ne verront pas la couleur d’un emballage papier ! Ou alors vous les garderez pour vous et votre consommation de sac en plastique va drastiquement diminuer !

A noter, cette petite information que j’ai trouvé sur le site l’Atelier du Furoshiki. Elle indique quel est l’usage habituel que les japonais en font. Vous n’aurez ainsi qu’à choisir la taille et la matière en fonction de vos besoins :

     – 45 ou 50 cm : en soie ou synthétique pour emballer les lunchs ou les petits cadeaux

     – 68, 70 ou 75 cm : en coton, synthétique, les tailles les plus courantes pour l’emballage cadeaux car offre beaucoup de possibilités

     – 90 ou 105 cm : en coton, pour porter les courses, les bouteilles à offrir, faire des sacs de formes diverses

     – 110 ou 130 cm : en coton, pour envelopper les coussins, les vêtements que l’on range au placard 

Les furoshiki au contour rouloté pour les emballages de Noël

Matériel nécessaire :

Du tissu (taille en fonction de choix)

Des épingles

Du fil

Une aiguille à coudre

Une paire de ciseaux

Une machine à coudre (ça peut se faire à la main mais moins joli et plus long…). Si vous avez une surjeteuse, cela peut être un joli plus. 

Un mètre de couture 

Un fer à repasser

Je me permets de donner quelques astuces pour  réussir votre furoshiki (et pour tous vos projets couture). Très probablement que vous les connaissez déjà, mais pour les débutants qui passeraient par là, je veux leur donner les bons conseils. 

Avant toute chose : un tissu adapté au projet et à son expérience (exit la soie pour une première couture).

Bien préparer le tissu au préalable ; c’est à dire le laver avant de commencer et  le repassage avant, pendant et à la fin du projet (cela va beaucoup aider pour la suite).

Prendre son temps et ne pas essayer d’aller plus vite que la musique (sinon c’est là que vous ferez des erreurs, je parle en connaissance de cause). 

Furoshiki au contour rouloté (surjeteuse indispensable)

La méthode la plus simple et la plus rapide de toutes ! Mais qui nécessite impérativement d’avoir une surjeteuse qui propose le point rouloté.

Il s’agit tout simplement de prendre votre carré de tissu et de faire un rouloté sur chaque côté. 

Je vous conseille de lire la notice de votre surjeteuse pour le point rouloté 😉 

Rentrez les excédents de fils dans les coutures ou faites des noeuds très discrets et le tour est joué !!!

Furoshiki avec ourlet

1. Couper un carré de tissu à la taille souhaitée (n’ayant pas de grand furoshiki, j’ai coupé 90 x 90cm mais je vous conseille de commencer par un carré de taille moyenne, c’est à dire entre 68 ou 75 cm de côté). 

2. Pour plus de solidité, surfiler le contour de votre carré à la machine à coudre avec un point de surfilage ou point zig-zag (ou à la surjeteuse si vous avez – chose que j’ai faite).

 

 

 

 

 

 

 

3. Faire un ourlet tout autour du carré, l’idéal étant de le faire le plus étroit possible pour que ce soit joli : marquer un premier pli puis un second et épingler. Un petit de fer sur le pli avant de coudre pourra aider les moins à l’aise. 

4. Coudre à la machine.

5. Repasser une dernière fois le tissu. Votre furoshiki est prêt !!

Le surfilage à la surjeteuse (ou à la machine si vous n'en n'avez pas).
Couture de l'ourlet à la machine à coudre avec un point droit.

La seule réelle difficulté pour ce projet est la couture des plis des coins. Je ne vous cache pas qu’il faut prendre son temps, ne pas hésiter à retirer un peu l’excédent de tissus et bien former ses plis. 

Le petit moment astuce !

Peut-être la connaissez-vous déjà, mais je l’ai trouvé tellement utile quand je l’ai su que je voulais la partager avec vous. 

Plutôt que de mettre des épingles quand vous faites votre ourlet, après avoir surfilé votre tissu, il vous suffit de « pré-plié » de votre main droite et de tendre le tissu vers la gauche avec l’autre main. Cela permet de suivre parfaitement le surfilage et d’avoir un petit ourlet d’environ 5 mm. Très pratique ! Et très joli car la couture est très régulière si vous maintenez la même tension pendant toute la couture ! 

Attention, ne vous crispez pas trop sur votre tissu. Une main légère est la garantie d’un beau ourlet. 

TADAM !!! Voici votre furoshiki prêt à vous suivre partout !

Ce nouveau furoshiki m’a suivi tous les jours depuis que je suis retournée au travail ! 

Sur la photo il est présenté sous sa forme « besace ». 

J’y mets ma boite à lunch (ou ma gamelle de midi), ma gourde et tout mon nécessaire pour le boulot ! 

J’espère que ce tutoriel vous aura plu. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des question et/ou remarques.

Amusez-vous bien et n’ayez pas peur de vous lancer ! Vous verrez que c’est vraiment niveau débutant !!! 

Bonne cousette ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Venez me retrouver sur les réseaux sociaux !