Le rétroprojecteur, le nouveau meilleur ami de la couturière moderne !

Eh oui, encore de la nouveauté à l’atelier !!! Je suis vraiment fière de vous présenter mon nouveau meilleur ami : mon rétroprojecteur !

Je ne pense pas trop m’avancer en disant que cet outil va révolutionner le monde de la couture. En tout cas, il est en pleine extension et gagne de plus en plus d’adeptes. 

Le concept ? Projeter directement le patron sur le tissu. Je pense que je dois commencer à vous intéresser et que vous devez déjà faire vos calculs. Car, nous le savons toutes et tous, préparer un patron, ça prend du temps ! Et même beaucoup de temps pour certains ! 

Dois-je vous rappeler les étapes – barrer les mentions inutiles en fonction de votre patron pochette ou pdf – d’impression, de collage, de décalquage, de découpage, d’épinglage ? Et quand le patron papier commence à rendre l’âme car trop souvent utilisé, on recommence tout ! Changement de taille ? On recommence tout ! 

Avec la projection ? Voilà le résultat :

Bref, tout ça en moins = réel gain de temps !!! Et là, je dis, vive la projection !

Alors, l’idée de date pas d’hier. Déjà en novembre 2018, « couture connectée » voyait le jour en France. C’est à Mondial Tissu que les férues de couture pouvaient faire la projection de quelques modèles prédéfinis. 

Je n’ai pas eu la chance de tester, étant déjà au Québec, mais je trouvais l’idée très intéressante.

Malheureusement, après quelques recherches sur internet, je ne sais pas si l’idée s’est beaucoup développée. Peut-être que la covid est passée par là… 🙁

Mais c’est surtout aux Etats-Unis que la fruit de la bonne idée a véritablement germé. La projection s’est invitée de plus en plus dans les foyers.

Donc, il n’est pas très étonnant de voir qu’un groupe facebook anglophone fut créé en décembre 2019 sur le sujet Projectors for sewing (38800 membres actuellement).

Les premières vidéos qui en parlent sur youtube datent d’il y a un an environ (en anglais) et de plus en plus de vidéos françaises font leur apparition. 

Personnellement, j’ai découvert ce concept il y a 3-4 mois, en lisant le commentaire d’une personne sur le groupe facebook de couture auquel je fais parti. Et de fil en aiguille, je me suis inscrite sur le groupe francophone Projections et Patrons (de couture) (6200 membres) qui a va très bientôt fêter son premier anniversaire. C’est un superbe groupe où il y a beaucoup d’entraide et de soutien. Les membres partagent leurs bons coups, leurs astuces, certaines créent même des applications gratuites, des tutos pour faciliter la vie de toutes. Je pense notamment à Pdfstitch qui permet de « transformer » un patron pdf de plusieurs pages en format A0 ! Les vidéos pour utiliser correctement Inkscape. Les plans et photos de supports pour nos fameux projecteurs. Bref, une vraie mine d’or en informations ! 

Autre point positif, de plus en plus, de créateurs de modèles proposent maintenant leurs patrons en format PDF mais aussi en format projecteur. 

Donc c’est un choix assez vaste qui s’offre à nous, le clan des projectionnistes couturistes (et pas seulement limité à quelques robes et quelques jupes). 

En résumé, la projection de patrons de couture, c’est ça :

Avantages :

  • gain de temps : je vous laisse faire le calcul (supprimez les étapes impressions, collage, décalquage, découpage).
  • optimisation poussée à l’extrême pour l’utilisation du tissu (mais ça demande un peu de travail).
  • Ajustement des motifs facilité ++++ (ben, oui, plus facile quand on peut les voir).
  • Et, pareillement, prise en considération des notifications sur le patron facilité (difficile d’indiquer les pinces quand on doit soulever son papier à patron, le percer avec des épingles etc, etc). 
  • Possibilité d’utiliser le projecteur à d’autre fin (ça reste un projecteur après tout).

Inconvénients :

  • coût : il ne faut pas se voiler la face, le coût d’un projecteur représente beaucoup de feuilles et d’encre. Pour rentabiliser son affaire il va falloir faire beaucoup de  projection…
  • nécessité d’être à l’aise avec l’informatique : pas besoin de vous faire un dessin. Un ordinateur est vital pour mettre la projection en pratique. 
  • Prévoir un espace suffisant pour la découpe de ses tissus. Et s’il n’est pas possible d’en avoir un dédié, prendre conscience qu’il faut faire et défaire l’installation du projecteur à chaque fois (ce qui inclus le calibrage à chaque fois). 

Difficile de résister en sachant tout ça non ?  😉 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà testé ou envisagez-vous de vous lancer ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Venez me retrouver sur les réseaux sociaux !